Accueil

Menu

Généralités

Stratigraphie

Unités structurales

Sites géologiques

Photos

Jetez un coup d’oeil sur :

https://drive.google.com/file/d/1JpylGQKdtTDZBKGS8RMpep2jwaNo7Ggu/view?fbclid=IwAR1STWCGUdpxCH2B5Yrh6814ysyO0zF4rNDHS-YCZUBj0Zht9n8DkTN4dxs

https://www.facebook.com/geologists.19/videos/674140556689329/UzpfSTEwMDAwMjI5OTcxODY0MjoxMDE1Nzk5Nzk1NTg5OTMxOQ/     ça peut vous intéresser …

 

La Tunisie, par sa position géographique privilégiée sur la bordure sud du bassin de la Méditerranée occidentale et à l’extrême pointe septentrionale du Continent africain, constitue un maillon de transition entre la géologie de l’Europe et celle du continent africain.

En effet, et malgré sa surface relativement réduite (164.000 km²) et en la parcourant de l’extrême pointe septentrionale (Rass Engéla) à l’extrême pointe méridionale (Borj El Khadhra), sur une distance de près de 1000 km, on peut suivre toutes les transitions entre les paysages de forêts verdoyantes denses, à forte pluviométrie et à structures géologiques alpines fortement plissées, rappelant celles du Sud de l’Europe, vers le Nord, et les paysages arides désertiques et à structures tabulaires, relativement stables de la plate-forme saharienne, vers le Sud.

Sur le plan stratigraphique, la Tunisie n’est occupée à l’affleurement que par des terrains méso-cénozoïques (Secondaire-Tertiaire) et quaternaires, à l’exception du petit affleurement du Permien de Tébaga qui s’étend au NW de Médenine.

Dans ce qui suit et afin de rendre service aux étudiants et aux chercheurs dans le domaine des sciences de la terre, je vais essayer de présenter successivement des généralités relatives à la géologie du pays, sa stratigraphie et les domaines structuraux majeurs qui le constituent.

Des liens permettent de se rendre sur des pages spécifiques et d’avoir plus de détail sur les différents termes cités.

Toutes vos remarques et vos suggestions, seront les bienvenues sur la page Contact.

 

Habib BENSALEM

 

Articles récents

Roches vertes ou Ophytes

Les roches vertes ou Ophytes correspondent généralement à des épanchements sous-marins de lave basique, interstratifiée dans des roches pyroclastiques qui sont eux-mêmes interstratifiées dans les roches du Trias. Ces roches volcaniques qui sont communément désignées sous le terme d’ophites, correspondent généralement à des corps isolés dans un complexe triasique formé par des argiles bariolées, du … Lire la suite Roches vertes ou Ophytes

Marbres de Chemtou

Marbres de Chemtou (Kef el Agab, Jebel Hairech) Dans le Jurassique de l’Extrême Nord tunisien, les marbres Chemtou correspondent à des marbres et à des dolomies recristallisés roses, jaunes et grises. Auteur : Dumon (1939 in Bonnefous, 1972). Localité type : Carrière romaine de Chemtou, Kef el Agab, à l’Est du Jebel Hairech. Limite inférieure : … Lire la suite Marbres de Chemtou

Chaîne de Kroumirie

Dans l’Extrême Nord du pays, la chaîne montagneuse de Kroumirie, qui culmine à 1.104 m et qui constitue le prolongement septentrional de l’Atlas tellien, est formée essentiellement par les grès du Numidien. Par sa situation dans un domaine climatique tempérée, cette chaîne est » couverte par des forêts denses de chênes-liège et de chênes-zeens. Cette barrière naturelle … Lire la suite Chaîne de Kroumirie

Bargou-Serj

Les Jebels Bargou-Serj qui constituent le prolongement vers SW des massifs jurassiques, constituent l’élément morphologique majeur le plus imposant de la Dorsale tunisienne. En effet, il s’agit d’une vaste structure anticlinale régulière qui s’étend, SW-NE, sur près de 40 km de long sur 10 km de large et qui culmine au signal du Jebel Serj (1.309 … Lire la suite Bargou-Serj

Plus d’articles