La plateforme saharienne

Dahhr
Plateau du Dahar

La plateforme saharienne qui s’étend sur tout le Sud du pays, constitue la bordure septentrionale du craton africain. Elle correspond à un plateau relativement plat, dont le substratum, recoupé par des sondages pétroliers profonds, correspond à un socle précambrien surmonté par une couverture paléozoïque.

En surface, cette structure tabulaire est formée essentiellement par des terrains mésozoïques qui occupent la plaine de la Jeffara et les reliefs du plateau du Dahar.

La plaine de la Jeffara

La plaine de la Jeffara correspond à une vaste dépression qui s’étend d’Ouest en Est, entre les reliefs du plateau mésozoïque du Dahar et la côte méditerranéenne. Il s’agit d’une zone effondrée par des accidents bordiers verticaux, de direction générale NW-SE, dits failles d’effondrement de la Jeffara.

Cette plaine qui s’étend, du Sud de Gabès jusqu’au Golfe de Syrte, en Tripolitaine, peut être subdivisée en deux domaines : la Jeffara interne à l’Ouest et la Jeffara maritime à l’Est.

TriaSudYHla
Affleurements triasiques de la plaine de la Jeffara (Ph. Y. Houla)

La série géologique qui occupe la plaine de la Jeffara correspond à des affleurements allant du Permien supérieur, au Trias moyen et qui se termine par le Lias (Jurassique inférieur). Les terrains miocènes et quaternaires, sont essentiellement continentaux. Le Quaternaire marin est cantonné au domaine côtier paralique (Jeffara maritime).

 

Le plateau du Dahar

Dans l’Extrême Sud tunisien, le plateau du Dahar est une entité morphologique et structurale qui correspond à l’essentiel du domaine de la plateforme saharienne. Cette structure tabulaire est un vaste monoclinal qui plonge faiblement (environ 1°) vers l’Ouest. Elle est limitée vers l’Ouest, par les dunes sableuses du Grand Erg Oriental et vers l’Est, elle est séparée de la côte, par la plaine mio-plio-quaternaire de la Jeffara.

DaharJeff
Plaine de la Jeffara et plateau du Dahar

L’essentiel du plateau du Dahar est occupé par des terrains d’âge crétacé qui forment dans la la topographie de la région, une succession de corniches carbonatées, séparées par des plaines plus ou moins larges, formées de terrains évaporitiques ou argilo-gréseux.

Ces falaises qui sont alignées sensiblement N-S, passent au niveau de la frontière libyenne à une direction E-W.

Douirett.jpg
Plateau du Dahar

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s