Bargou-Serj

Serjj
Massif du Jebel Serj

Les Jebels Bargou-Serj qui constituent le prolongement vers SW des massifs jurassiques, constituent l’élément morphologique majeur le plus imposant de la Dorsale tunisienne. En effet, il s’agit d’une vaste structure anticlinale régulière qui s’étend, SW-NE, sur près de 40 km de long sur 10 km de large et qui culmine au signal du Jebel Serj (1.309 m) et celui du Jebel Bargou (1.268 m).

La carapace de calcaires récifaux de l’Aptien (faciès Serj) forme l’enveloppe de cette structure coffrée dont les flancs sont très accentués (Jebel Bargou). Vers le SW, La fermeture du Jebel Serj en voûte simple, marque la terminaison anticlinoriale méridionale de cette grande structure.

La Fm. Serj, définie au Jebel du même nom (Burollet, 1956),  entre Douar Sidi Hamada et le hameau d’El Golea, débute par des argiles sableuses, se poursuit par des calcaires subrécifaux noirs en bancs massifs riches en Rudistes et se termine par des marnes feuilletées.

Il s’agit d’une série de calcaires et de dolomies récifaux à subrécifaux massifs, généralement à grain fin, gris foncé et très durs et qui admet quelques intercalations de calcaires argileux et de grès silteux durs. Cette série essentiellement carbonatée, qui contient une riche faune d’organismes récifaux typiques d’Huîtres, de Rudistes, de Polypiers, de coraux, d’Algues et  d’Orbitolines, ainsi que des Hedbergelles et des Radiolaires, a été attribuée au Gargasien supérieur-Clansayésien.

Serj3Calcaires récifaux de la Fm. serj du flanc nord du Jebel Bargou

Cette série qui forme l’essentiel des reliefs imposants des massifs des Jebels Bargou, Serj,  Ballouta, Trozza et Slata, a été subdivisée dans sa localité type (Turki, 1988, p. 65) en :  

Serj
Différents termes de la Fm. Serj (Mém. ETAP, 8b, p. 38 et Turki, 1988, p. 67).1988, p. 67).
  • Un premier terme (240 m) d’argiles sableuses à intercalations de grès à stratifications obliques et des calcaires ou Fm. Hamada.
  • Un deuxième terme de calcaires noirs, durs en bancs massifs à Orbitolines, localement dolomitiques et qui sont séparés par des marnes noires (40 m) formant le niveau repère de la cote 873 m. Cette série carbonatée, subrécifale, riche en Rudistes, forme l’essentiel de l’ossature du Jebel Serj.
  • Un troisième terme (270 m) de marnes feuilletées à rares bancs de calcaires à Hedbergelles et Radiolaires.
  • Un quatrième terme (35 m) de calcaires en gros bancs durs riches en Rudistes.
  • Un cinquième terme (400 m) d’argiles sableuses à nombreuse intercalations de calcaires argileux et oolithiques.

Tlatli (1988) distingue dans la Fm. Serj cinq séquences carbonatées principales S1 à S5, qui sont séparées par quatre niveaux marneux à bancs gréseux T1 à T4. La séquence supérieure S5 est subdivisée en cinq sous séquences S5a à S5e. La séquence S5d qui repose sur la séquence S5c par une discontinuité marquée par une surface durcie et la séquence S5e, correspondent à l’Albien inférieur.

Un commentaire sur « Bargou-Serj »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s